Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'allemand n'est pas encore une langue officielle dans la ville de Fribourg.

KEYSTONE/THOMAS DELLEY

(sda-ats)

Le Conseil communal de la ville de Fribourg n'entend pas pour l'heure proposer la reconnaissance de l'allemand comme seconde langue officielle. Il propose toutefois des mesures concrètes visant à améliorer le bilinguisme.

Dans sa réponse à un postulat déposé par sept conseillers généraux, l'exécutif relève notamment l'absence d'une base légale cantonale. En outre, une telle démarche pourrait porter préjudice à l'avancement du processus de fusion du Grand Fribourg, actuellement en cours, estime-t-il.

Par ailleurs, la reconnaissance de l'allemand aurait des conséquences importantes pour l'administration communale, qui devrait sans délai utiliser les deux langues "de manière beaucoup plus systématique qu'actuellement".

Le conseil communal entend toutefois "renforcer le bilinguisme institutionnel et individuel" en proposant des mesures concrètes. Il suggère notamment la création d'une commission permanente du bilinguisme, qui serait mise sur pied avant la fin de l'année.

A court terme, l'exécutif propose en outre une traduction plus systématique des communications officielles, de favoriser l'engagement de personnes bilingues, ou d'encourager le personnel à améliorer ses connaissances de la langue partenaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS