Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski nordique - Une fois n'est pas coutume, Dario Cologna a connu un coup de fatigue, ne parvenant pas à se qualifier dimanche pour les quarts de finale du sprint de Coupe du monde en classique à Lahti (Fin).
La veille, il avait été en démonstration sur la double poursuite sur 30 km, remportant haut la main le 9e succès de sa carrière.
La contre-performance du Grison dimanche, 46e seulement et éliminé dès le prologue sur une boucle très technique, constitue son plus mauvais résultat depuis quatre ans. Elle s'explique aisément par les efforts consentis lors de sa victoire de samedi. Du reste, seuls trois autres fondeurs (les Canadiens Devon Kershaw et Alex Harvey et le Suédois Marcus Hellner) ont osé s'aligner sur les deux épreuves. Et aucun d'eux n'a franchi le cap du prologue en sprint.
Cet échec n'aura aucune conséquence au général de la Coupe du monde pour Cologna, où le Grison fonce vers un troisième sacre. A trois étapes de la fin (dont les finales de Falun), il compte 594 points d'avance sur Petter Northug (No) et 672 sur Kershaw. Ces derniers ne le rejoindront pas, même si mathématiquement le succès de Cologna n'est pas encore sous toit.
Le sprint dominical a débouché sur un doublé suédois avec la victoire d'Emil Joensson devant Teodor Peterson, le Russe Nikita Kriukov complétant le podium.

ATS