Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski alpin - Lindsey Vonn a encore écoeuré son monde. Pour le deuxième jour consécutif, l'Américaine a survolé la descente de Lake Louise (Can).
La skieuse de Vail a largué sa dauphine Marie Marchand-Arvier à 1''68. La Française peut toutefois s'enorgueillir d'avoir fait mieux que la deuxième de vendredi, Tina Weirather (Lie), battue de 1''95.
Voir Lindsey Vonn dominer une descente n'a rien d'une surprise. Reste qu'elle ne l'a jamais fait avec de tels écarts. La frustration de la fin de saison dernière, lorsque Maria Riesch lui avait soufflé le globe du classement général pour 3 points, a manifestement dopé son appétit: l'Américaine ne veut plus seulement gagner des descentes, mais écraser la concurrence.
Et comme elle ne semble pas plus perturbée que ça par son divorce, annoncé lundi dernier, l'Américaine est bien partie pour faire un carton cet hiver. Un cinquième globe d'affilée en descente lui semble ainsi d'ores et déjà promis.
Non contente de dégoûter ses adversaires, Lindsey Vonn fait des ravages dans les annales du ski alpin. A seulement 27 ans, elle compte dorénavant 44 succès en Coupe du monde, soit le 4e total de l'histoire. Le record de la légendaire Annemarie Moser-Pröll (62 victoires) ne semble plus si inaccessible que ça.
A Lake Louise en revanche, Lindsey Vonn est déjà seule au monde. Depuis 2004, elle y a triomphé 10 fois (9x en descente, 1x en super-G). Elle rejoint ainsi l'Autrichienne Renate Götschl, qui avait aussi atteint la barre des 10 victoires sur une même piste à Cortina d'Ampezzo (It).
Face à la mainmise de l'Américaine, les Suissesses se sont battues avec des adversaires à leur niveau. La meilleure d'entre elles, Dominique Gisin, s'est classée 5e à seulement 0''05 de la 3e place d'Elisabeth Görgl (Aut). Par rapport à sa performance de vendredi (3e), l'Obwaldienne s'est montrée plus brouillonne. Ce résultat prouve toutefois que la skieuse d'Engelberg fait partie des meilleures viennent-ensuite, derrière l'inaccessible Lindsey Vonn.
De son côté, Lara Gut a pris une méritoire 8e place (elle était 11e vendredi), sur une piste qui ne favorise pas les petits gabarits. Par rapport aux précédentes éditions de Lake Louise, où elle n'avait jamais fait mieux que 24e, la Tessinoise s'est montrée en nets progrès cette année.
La plus grosse déception suisse du jour est venue de Marianne Kaufmann-Abderhalden. Alors qu'elle était dans les temps d'un podium, la St-Gallois s'est mal réceptionnée sur un saut. Visiblement touchée au genou, elle a coupé son effort et terminé debout son pensum.

ATS