Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les vergers haute tige sont des milieux semi-naturels très appréciés des oiseaux (photo symbolique).

KEYSTONE/REGINA KUEHNE

(sda-ats)

La Coopérative de la Bor, qui gère le pressoir de Valangin (NE), lance avec d'autres associations, une motion populaire pour soutenir les arbres à haute-tige. Le texte demande au canton de Neuchâtel de soutenir la production de fruits issus de tels vergers.

"Le nombre d’arbres fruitiers haute-tige a chuté de 15 millions en 1905 à 2,9 millions en 2001 et le déclin continue", ont indiqué jeudi dans le verger de la Jonchère les auteurs de la motion. "Les vergers haute-tige, les arbres fruitiers isolés en plein champ, en zone de villa sont malheureusement des éléments de notre biodiversité en péril", ajoutent-ils.

Souvent situés en zone à bâtir, les vergers haute-tige sont à la fois victimes du désintérêt pour la production fruitière et de la densification des zones urbanisées. Ils sont pourtant des milieux semi-naturels très appréciés d’oiseaux comme la chouette chevêche. Ils profitent aussi aux abeilles, indispensables à la formation des fruits.

"Une belle opportunité"

Les motionnaires estiment que le canton de Neuchâtel "possède une belle opportunité de soutenir son patrimoine naturel et culturel, ainsi que le maintien, voire la création d’emplois en milieu rural". Ils demandent qu’il s’y engage par un acte fort en soutenant les associations et les privés s’investissant dans la promotion des vergers.

La motion populaire lancée jeudi est soutenue par différentes associations de producteurs, de consommateurs et de protecteurs de la nature, telles que par exemple Pro-Natura-NE ou WWF-NE.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS