Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Je n'ai pas le temps de penser à mes JO. Je suis à la lutte avec Tina Weirather pour le Globe": Lara Gut est en mission à Crans-Montana.

La Tessinoise a, ainsi, planté d'entrée le décor au moment de faire face à la presse à la veille du super-G de Crans-Montana, dont le départ a par ailleurs été abaissé en raison de prévisions météorologiques pessimistes.

"Je suis rentrée il y a une semaine. Dès que j'ai atterri en Suisse, j'ai oublié ces JO. Je me suis tout de suite concentrée sur ce super-G", a assuré la Tessinoise, qui abordera cette course avec 18 points d'avance sur Tina Weirather au classement de la discipline alors qu'il reste deux super-G à courir cette saison.

"Mon genou est à 100%"

"J'ai vécu des Jeux très intenses, avec de grosses émotions", a poursuivi Lara Gut, qui avait échoué à un centième du podium dans le super-G olympique de Pyeongchang. "Mais ces JO sont du passé. Ce n'est pas le moment d'analyser. Si je faisais le bilan maintenant, cela voudrait dire que je n'ai rien d'autre à faire", a lâché la blonde de Comano, qui avait connu l'élimination tant en géant qu'en descente en Corée du Sud avant de renoncer au combiné.

La douleur au genou gauche qui l'avait gênée à Pyeongchang appartient en tout cas au passé. "Lorsque quelque chose se produit pendant les JO, cela prend toujours beaucoup plus d'importance. Mais il n'y avait rien de grave. Mon genou est à 100%. Mon physio a eu un peu de travail à mon retour, mais c'est normal après un tel voyage", a-t-elle assuré.

"Mes chances de briller en combiné étaient faibles, car je me suis peu entraînée en slalom. Je n'ai donc pas voulu prendre le moindre risque" avant l'important rendez-vous de Crans-Montana, où elle ne prendra par ailleurs pas part au combiné dimanche. "Je me réjouis de courir demain (réd: samedi). J'espère finalement avoir l'occasion de voir la ligne d'arrivée ici", a-t-elle rigolé.

"Génial de revenir ici avec le dossard rouge"

Lara Gut, qui avait connu l'élimination en descente en 2014 dans la station valaisanne, n'avait en effet pas eu l'occasion de s'exprimer en 2016 dans la discipline-reine (course annulée). Et elle était la grande absente l'an dernier à Crans-Montana, elle qui s'était gravement blessée au genou gauche quelques jours plus tôt lors des Mondiaux de St-Moritz.

"C'est génial de revenir ici avec le dossard rouge de leader alors que je n'étais pas là l'an dernier", a d'ailleurs glissé la Tessinoise, qui préfère ne pas anticiper l'éventuelle quête d'un troisième Globe de cristal en super-G ("un Globe, on en parle seulement quand on l'a gagné"). Et qui est bien consciente que les prévisions météorologiques sont plutôt pessimistes pour samedi matin: "J'espère avoir l'occasion de m'exprimer. Si le temps le permet."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS