Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - La REGA dénonce la multiplication des attaques au laser contre ses pilotes d'hélicoptère. Elle rappelle mercredi que ces actes de malveillance sont susceptibles de poursuites pénales. Plusieurs enquêtes sont en cours.
A fin août, la REGA avait déjà enregistré dix attaques contre 6 pour l'année 2009, précise le communiqué. "Il y a danger car la sécurité de nos équipages et des patients transportés est en jeu", affirme Werner Marty, chef de la base lausannoise.
Le laser provoque une forte luminosité dans la cabine de l'appareil. Le pilote est momentanément aveuglé et risque des lésions de la rétine. Les dangers de tels actes sont encore plus grands pour la REGA qui vole souvent de nuit et à moyenne altitude, selon M. Marty.
La REGA effectue par exemple à Lausanne quelque 300 missions nocturnes par année en moyenne. Quiconque éblouit un équipage devra répondre de ses actes devant la justice, met-elle en garde.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS