Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une grande partie des athlètes russes restent bannis par l'IAAF, mais les rares encore autorisés à concourir continuent à cartonner.

Sous bannière neutre, Maria Lasitskene et Danil Lysenko, au saut en hauteur, ont remporté les deux premiers titres en jeu aux Mondiaux en salle de Birmingham (GBR).

Lysenko, 20 ans, a pris le meilleur sur le favori du Qatar Mutaz Barshim. Pendant que ce dernier plafonnait à 2m33, le Russe s'envolait à 2m36 pour décrocher son premier titre en élite. Il perpétue ainsi la formidable école russe de la hauteur. Lysenko est invaincu cet hiver en huit compétitions. Il avait été le dauphin de Barshim aux Mondiaux de Londres (plein air) l'été dernier.

Maria Lasitskene avait été privée des JO de Rio en 2016 à la suite de l'exclusion de l'athlétisme de son pays pour dopage institutionnalisé, mais elle a fait partie des quelques athlètes russes réautorisés par la Fédération internationale (IAAF) à concourir, quelques mois plus tard, sous les "couleurs" des Athlètes neutres agréés (ANA). Déjà championne du monde à Londres, elle se montre irrésistible depuis lors et a gagné son deuxième titre planétaire indoor, avec 2m01, avant d'échouer trois fois à 2m07. L'Américaine Vashti Cunningham, 20 ans, remporte l'argent avec 1m93 et l'Italienne Alessia Trost le bronze, avec 1m93 également.

L'Ethiopienne Genzebe Dibaba a amassé un 4e titre mondial en salle consécutif (un sur 1500 m et trois sur 3000 m) en s'imposant sur 3000 m. En 8'45''05, au terme d'une accélération progressive dès le 2e km, elle a devancé la Néerlandaise Sifan Hassan (8'45''68) et la Britannique Laura Muir (8'45''78).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS