Toute l'actu en bref

Un 147e jour sans victoire pour le Lausanne-Sport ! Battu 1-0 à La Pontaise devant 5875 spectateurs par le FC Sion, le néo-promu a atteint la cote d'alerte.

Ce douzième match sans victoire - la dernière remonte au 2 octobre dernier - place la formation de Fabio Celestini le dos au mur. On n'ose imaginer les conséquences d'une défaite samedi à Lugano, contre la dernière équipe que Lausanne a battue, tant pour l'arithmétique que pour la tête. "Lanterne rouge" à un petit point des Vaudois, Vaduz va bien finir par comprendre que son unique chance de maintien réside désormais dans les errements de la formation de Fabio Celestini.

Face à Sion, elle a commis trop de lacunes dans les deux surfaces de réparation. L'ouverture du score d'Akolo à la 43e n'aurait pas été possible sans une incroyable bévue de capitaine Custodio. Douze minutes plus tôt, Ben Khalifa avait galvaudé une occasion en or sur un véritable caviar de Pak.

Réduit à dix dès la 56e minute en raison de l'expulsion de Zverotic, le FC Sion a cueilli une troisième victoire de rang pour rester à quatre points des Young Boys et de cette deuxième place qui ouvrira les portes du tour préliminaire de la Ligue des Champions. Malgré son infériorité numérique , le FC Sion n'a pas volé sa victoire. On fut, en effet, plus proche du 0-2 que du 1-1.

Peter Zeidler possède vraiment des individualités capables de forcer la décision à tout moment à l'image de Chadrac Akolo qui a signé sa douzième réussite de la saison en Super League. L'entraîneur allemand n'a pas, par ailleurs, peur de prendre des risques dans son coaching. A la pause, l'introduction de Mbia pour Salatic a, ainsi, conduit cinq joueurs, Lüchinger, Ndoye, Pa Modou, Adao et Carlitos, à changer de position. Une telle redistribution des cartes est fort rare. Le résultat - le totomat comme dirait son président - a validé les choix de Peter Zeidler.

ATS

 Toute l'actu en bref