Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Renaud Lavillenie aime Lausanne. A l'occasion de sa dixième participation au meeting d'Athletissima, le perchiste tricolore a enlevé le concours pour la cinquième fois avec 5m91.

Il a devancé le Polonais Pawel Wojciechowski (5m84).

Pour la première édition de ce concours hors stade, Renaud Lavillenie a revêtu son habit de guerrier. Devant un millier de spectateurs dans la fan zone de la Place de la Navigation à Ouchy, le recordman du monde a dû se battre. La barre la plus récalcitrante, hormis ses trois essais manqués à 6m, fut celle à 5m77. Le champion olympique 2012 a buté deux fois avant de franchir cette hauteur avec autorité. 5m84 effacés d'entrée, puis 5m91 à son deuxième essai, Lavillenie a mis ses adversaires sous pression.

A commencer par Sam Kendricks. Après un début de concours impeccable et une barre à 5m77 parfaitement effacée à son premier essai, l'Américain a bloqué. Le mur psychologique à 5m84 a eu raison de son mental. Le meilleur performeur mondial de l'année n'a jamais trouvé le bon rythme. Déçu, Kendricks a terminé troisième, à égalité avec l'Australien Kurtis Marschall, en acceptant très volontiers sa défaite.

Les deux hommes ont été battus par Pawel Wojciechowski, tout heureux d'améliorer sa meilleure marque de l'année. Avec une perche dure, le Polonais a franchi 5m84. La suite fut plus compliquée avec une tentative infructueuse à 5m91 et deux autres à 5m97 pour un résultat identique.

"Il n'y a pas de différences énormes avec un meeting "normal", a expliqué le vainqueur du jour. La piste est la même que celle qu'utilisée pour le meeting que j'organise. Certains vont dire que le bois donne un avantage de rebond par rapport à ce que l'on peut trouver sur du dur, mais il n'y a qu'à regarder les résultats pour voir que ce n'est pas aussi facile. Il y a cinq jours on est cinq à passer 5m84 et là on n'est que deux."

Lavillenie aurait bien voulu se faire un petit plaisir en effaçant 6m. Son premier essai fut d'ailleurs le meilleur avant que la fatigue n'ait raison du septuple vainqueur de la Ligue de diamant. Ces 6 m, le Français ne les a plus passés depuis mars 2016 à Portland, mais il n'en fait pas une fixation: "Mon objectif, ce sont les Européens de Berlin. Et là-bas, il faudra être régulier et savoir franchir 5m90 plutôt que 6 m."

Disputé pour la première fois loin des murs de la Pontaise, ce concours à la perche a vu plusieurs autres athlètes venir "se rincer l'oeil". On a notamment vu la perchiste suisse Angelica Moser observer ces messieurs franchir aisément les 5 m. L'Américaine Sandi Morris a elle aussi préféré le sautoir à sa chambre d'hôtel. "J'adore les voir sauter d'aussi près, a-t-elle lancé avant de se projeter vers le concours féminin de jeudi soir. Les meilleures concurrentes seront là, je me réjouis."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS