Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La version électronique du "Blick" devrait devenir en partie payante au plus tard à l'automne 2013, annonce le chef de Ringier Marc Walder dans une interview dans la "SonntagsZeitung. Offrir gratuitement des contenus sur Internet est une "erreur historique" qu'il s'agit de corriger.

Marc Walder estime qu'il est important que tous les éditeurs suisses introduisent le plus rapidement possible une Paywall. Les trois grands éditeurs Tamedia, NZZ et Ringier vont le faire ou l'ont déjà fait.

Les tirages des journaux enregistrent des baisses importantes. Le secteur des médias est confronté au changement le plus radical de son histoire, relève M. Walder. Un lecteur de journal rapporte sept fois plus qu'un internaute.

Contre le tout gratuit

Avec la version payante, 80% des contenus du "Blick" resteront gratuits. Marc Walder prévoit qu'au début seuls 2% d'utilisateurs payeront. "C'est peu, mais un pas très important pour en finir avec la culture du tout gratuit".

Avec la faîtière des éditeurs alémaniques, Ringier veut aussi se défendre contre le moteur de recherche Google, qui profite de contenus journalistiques sans dédommager les éditeurs. Pour Marc Walder, c'est "une forme moderne de vol". Indirectement, Google favorise la mort de la presse, selon lui. La faîtière alémanique se penchera dès la semaine prochaine sur le problème.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS