Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le "Röstigraben" révélé par la votation sur l'assurance chômage se retrouve lundi dans la presse. Les journaux romands s'inquiètent de voir "niés" les problèmes de leur région. La presse alémanique salue le compromis qui a permis l'acceptation du projet.
Dans un des cantons les plus touchés, "Le Quotidien jurassien" estime que la révision a été "démocratiquement imposée par les régions les plus épargnées par la crise à celles qui en souffrent encore". Il souligne que "cette révision coûtera plusieurs millions de francs par année aux Jurassiens".
Sous le titre "Une baffe pour les chômeurs romands", "L'Express" et "L'Impartial" affirment que, pour le canton de Neuchâtel, "on connaît déjà le montant de la facture: 4 millions de francs pour l'aide sociale qui devra suppléer des indemnités de chômage rognées par la révision". "On déshabille Pierre pour habiller Paul et on fait croire au bon peuple qu'on a trouvé l'oeuf de Colomb".
Pour le "Le Matin", les Alémaniques "n'ont pas hésité à serrer la vis. Et tant pis si ce sont les cantons romands, ceux qui sont le plus touchés par la crise, qui vont payer". "Autrement dit", écrit le journal, "fini la solidarité nationale".
Pour "Le Nouvelliste", "La Suisse alémanique a imposé sa vision de l'intérêt général au reste du pays". Conséquence: la Suisse latine "se sent doublement niée, dans sa vision du monde et sa réalité économique". "La Liberté" relève que "la solidarité a des limites; elles se confondent souvent avec les coutures du porte-monnaie".
Prenant plus de distance, "Le Temps" constate que "dans les régions latines (...) l'esprit de solidarité est une vertu que l'on aime défendre par principe, alors que les Alémaniques sont beaucoup plus sensibles aux équilibres comptables".
Pour "24 heures" en revanche, il faut faire "attention à ne pas faire tout un plat de röstis" de ce fossé linguistique, "tant la participation a été faible". "Le signal essentiel de cette votation reste le refus d'un endettement croissant et handicapant pour une assurance sociale".
Le ton est différent dans la presse alémanique qui salue presque unanimement le résultat du vote. Quelques journaux s'arrêtent bien sur le "non" de la Suisse romande, l'expliquant eux aussi par le fait qu'elle est davantage touchée par le chômage. Mais les quotidiens alémaniques mettent l'accent sur le succès du compromis.
Le "Tages Anzeiger" et le "Bund" relèvent qu'"en matière de rentes et de prestations sociales, le peuple est très sensible". Dans ces conditions, "la clé du succès est la prudence et des réformes qui présentent un certain équilibre".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS