Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour Grégoire Junod et Florence Germond, Lausanne doit investir malgré un contexte économique difficile.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le projet de budget 2018 de la ville de Lausanne reste dans le rouge, même si le déficit recule légèrement. L'excédent de charge s'élève à 29,7 millions de francs. La Ville continue à investir pour concrétiser ses grands projets.

Lausanne fait face à une triple exigence: investir pour l'avenir, augmenter les moyens pour la petite enfance et la sécurité, tout en assurant une gestion rigoureuse. "C'est une équation fragile, car l'environnement est incertain et les contraintes de ville-centre pèsent sur Lausanne", a expliqué jeudi le syndic Grégoire Junod.

Chantiers majeurs

La législature 2016-2021 va voir se concrétiser des chantiers majeurs, comme le stade de football de la Tuilière (28,4 millions au budget 2018) ou l'écoquartier des Plaines-du-Loup (20 millions). Mais Lausanne investit aussi dans l'énergie, les écoles ou la culture, avec Plateforme 10, le pôle muséal près de la gare.

Ces investissements, pour un montant global de 183,3 millions de francs, pèsent sur les amortissements et la dette nette, qui devrait grimper à 2,14 milliards à fin 2018. L'autofinancement reste faible, l'insuffisance d'autofinancement atteignant 98,9 millions de francs.

Charges maîtrisées

Les charges de fonctionnement (1,88 milliard) sont maîtrisées, avec une hausse de 0,6% (hors Services industriels). "Il nous paraît difficile de faire mieux", a dit Florence Germond, municipale des finances. Le budget inclut la création de 80 places d'accueil en garderie et 17,1 postes pour la sécurité, dont 9,6 pour les correspondants de nuit.

Le plan d'économie - baptisé Plan structurel d'amélioration financière PSAF - déploie ses premiers effets à hauteur de 13 millions de francs. Il a permis de contenir l'évolution des charges et d'apporter de nouvelles recettes, comme les taxes de parking (+ 850'000 francs) qui ont suscité beaucoup de grogne. Sans ce PSAF, le déficit serait de 42,7 millions, explique la ville.

Stagnation des recettes

Les recettes (1,85 milliard) augmentent très légèrement, de 1%. Les recettes fiscales devraient progresser de 11,7 millions (+ 2,2%). La municipalité se dit relativement "optimiste" pour les personnes physiques, et "prudente" pour les personnes morales.

Lausanne ne connaît pas encore les conséquences du Projet fiscal 17, en consultation au plan fédéral. "Cela s'annonce nettement moins pire que le projet initial", a dit Mme Germond.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS