Navigation

Le canton de Vaud autorise la chasse du cormoran

De plus en plus nombreux sur le lac de Neuchâtel, les cormorans font le malheur des pêcheurs (archives). KEYSTONE/LAURENT DARBELLAY sda-ats
Ce contenu a été publié le 13 février 2020 - 17:14
(Keystone-ATS)

Le canton de Vaud a ajouté le cormoran parmi les espèces chassables sur les lacs de Neuchâtel et Morat. Cette mesure vise à limiter la population de cet oiseau aquatique, accusé de tous les maux par les pêcheurs.

Le Conseil d'Etat a annoncé jeudi qu'il avait approuvé la modification des concordats intercantonaux sur la chasse sur ces deux lacs. Vaud est le premier des trois cantons concernés à valider cette modification: le Conseil d'Etat fribourgeois doit encore se prononcer, tandis que c'est le Grand Conseil qui devra donner son feu vert pour Neuchâtel.

Outre la chasse au cormoran, les nouveaux concordats prévoient l'attribution d'un permis spécial pour les pêcheurs professionnels, afin qu'ils puissent effectuer des tirs depuis leur bateau dans un rayon de 100 m autour des engins de pêches.

Le cormoran était jusqu'ici protégé en Suisse durant la saison de reproduction de mars à fin août. Et s'il était parfois abattu sur les rivières ou les petits lacs, il n'était pas tiré sur les grands lacs du pays.

En attendant la modification des concordats intercantonaux, les cantons de Vaud, Neuchâtel et Fribourg avaient autorisé dès le 1er septembre dernier des tirs de régulation de la part des gardes-faune.

En constante augmentation, la population de cormorans est accusée par les pêcheurs de vider les lacs, notamment en raison de son appétit pour le corégone (la famille qui comprend la palée et la féra). Le cormoran provoque aussi des dégâts aux poissons pris dans les filets et aux filets eux-mêmes.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.