Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Troisième gardien de l'AS Saint-Etienne ces deux dernières saisons, Anthony Maisonnial a vécu un véritable cauchemar lors de sa première dans la cage du FC Sion. Pourra-t-il s'en relever ?

Le Français endosse, en effet, une écrasante responsabilité sur la défaite 2-1 du FC Sion devant Lugano pour les trois coups de la saison à Tourbillon. Sur l'ouverture du score à la 4e minute, Anthony Maisonnial a été abusé par un dégagement anodin de Dragan Mihajlovic armé à plus de... 70 mètres de sa cage. Gêné peut-être pas le soleil, l'ancien Stéphanois a été lobé pour concéder un but aussi improbable que celui encaissé par Pascal Zuberbühler à Chypre avec l'équipe de Suisse en septembre 2005.

Mené au score si tôt dans un match disputé sous la canicule, et avec dans la cage un gardien complètement "paniqué", le FC Sion s'est retrouvé dans une situation bien délicate. Une situation qui devait empirer à la 38e minute après le 2-0 de Fabio Daprela. Le défenseur a surgi après un tir de Domen Caringoj renvoyé par le poteau droit d'un Maisonnial qui, s'il n'est pas vraiment coupable sur ce but, aurait peut-être pu mieux faire.

Avec un penalty qui aurait pu être sifflé sur Pajtim Kasami à la 21e et une... aile de pigeon du capitaine Carlitos sur la transversale à la 37e, le FC Sion a eu des possibilités pour égaliser. Mais face à un adversaire qui sait parfaitement défendre, les Sédunois ont manqué de tranchant dans les trente derniers mètres. Avant-centre, le Sénégalais Moussa Djitté n'a pas encore le "coffre" nécessaire alors qu'Adryan, qui tenait le rôle de 9,5, est sorti très vite sur blessure. Décidément, sa fragilité ne lui permet pas d'exprimer pleinement un talent que l'on sait indéniable.

En seconde période, l'introduction de Letton Roberts Uldrikis, excellent remiseur, procurait un nouveau souffle à une équipe qui pouvait réduire le score à la 73e sur un penalty d'Anto Grgic qui avait été accordé pour une main de Vladimir Golemic. Mais malgré une domination outrageuse des Valaisans, on devait en rester là. Cette année, Tourbillon aura bien été une terre promise pour les Tessinois qui avaient déjà réussi le coup parfait le 18 avril dernier (1-0).

Dans les autres rencontres de la journée, la logique a, en revanche, été pleinement respectée. Au Stade de Suisse, les Young Boys se sont imposés 2-0 devant les Grasshoppers. Le Champion en titre a dû attendre toutefois la 69e minute pour trouver l'ouverture à onze contre dix sur une superbe réussite de Miralem Sulejmani. Le Serbe se profile vraiment comme un l'un des meilleurs, sinon le meilleur joueur de la Super League.

Enfin au Letzigrund, le FC Zurich de Ludovic Magnin a battu Thoune 2-1 grâce à des réussites du revenant Marco Schönbächler (16e) et d'Adrian Winter (62e). Thoune a sauvé l'honneur à la 87e par Dejan Sorgic.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS