Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bangkok - Le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva a réaffirmé dimanche, lors d'une émission télévisée avec le chef de l'armée, que la zone du centre-ville de Bangkok occupée par les manifestants serait reprise par la force. Il n'a toutefois pas donné de délai.
"Il y aura une opération pour reprendre Ratchaprasong mais nous ne pouvons révéler le processus, les mesures et le moment, parce que cela dépend de plusieurs choses", a déclaré Abhisit.
Le chef du gouvernement est apparu dans une émission pré-enregistrée samedi, avec à ses côtés le chef de l'armée Anupong Paojinda, qui avait indiqué ces derniers jours qu'il n'entendait pas utiliser la force.
M. Abhisit a rejeté samedi l'offre des manifestants antigouvernementaux, qui s'étaient déclarés prêts au dialogue sous réserve de dissolution dans un délai de 30 jours. Ils occupent ce quartier touristique et commerçant depuis plusieurs semaines.
Les "chemises rouges" affirment qu'une opération militaire est imminente. La crise lancinante dans laquelle s'enferre le royaume thaïlandais a pris un tour radicalement violent depuis les affrontements du 10 avril (26 morts, plus de 800 blessés) et les attaques à la grenade de jeudi soir (un mort et environ 80 blessés).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS