Navigation

Le chef de la junte militaire a été approuvé par le roi

Ce contenu a été publié le 26 mai 2014 - 07:52
(Keystone-ATS)

Le chef d'état-major de l'armée thaïlandaise, instigateur d'un coup d'Etat jeudi, a été officiellement approuvé à la tête du conseil militaire appelé à diriger la Thaïlande. Un ordre royal a été transmis lors d'une cérémonie dont était absent le roi Bhumibol, âgé de 86 ans.

"Afin de restaurer la paix et l'ordre, et pour le bien de l'unité du pays, le roi a nommé le général Prayut Chan-O-Cha", lequel aura pour mission "d'administrer le pays à partir de maintenant", selon l'ordre royal vu par l'AFP.

Lisant une déclaration à la télévision, le général Prayuth Chan-ocha a dit qu'il n'aurait d'autre choix que de recourir à la force en cas de nouvelles manifestations. Il a affirmé que son objectif était d'organiser des élections le plus rapidement possible, mais n'a fourni aucun calendrier.

L'armée a imposé la loi martiale le 20 mai et s'est emparé du pouvoir le surlendemain, justifiant ce nouveau coup d'Etat par la nécessité de rétablir l'ordre après six mois de contestation politique et de procéder à des réformes institutionnelles.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.