Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le commandant de la police cantonale argovienne, Stephan Reinhardt, a dû rendre son permis de conduire. Il a été flashé par un radar alors qu'il circulait avec son véhicule privé à 86 km/h sur un tronçon limité à 60 km/h.

"Oui, c'est exact, j'ai conduit trop vite", a indiqué M. Reinhardt à la télévision régionale Tele M1. Il a ainsi confirmé une information parue samedi dans le "Blick".

L'infraction s'est déroulée il y a un an à Zurich alors qu'il se dirigeait vers l'autoroute. Pour expliquer sa mésaventure, M. Reinhardt assure qu'il croyait se trouver sur un tronçon limité à 80 km/h.

Eventuelles sanctions

"J'ai naturellement été étonné lorsque j'ai vu le flash", a-t-il a indiqué. Celui-ci affirme toutefois accepter l'amende et le retrait de permis qui font suite à une violation grave d'une règle de circulation.

M. Reinhardt a déjà informé les 700 collaborateurs de la police cantonale ainsi que le conseiller d'Etat en charge de l'économie et de l'intérieur Urs Hofmann (PS). Selon ce dernier, le Conseil d'Etat devra décider formellement d'éventuelles sanctions. M. Hofmann estime pour sa part que l'affaire n'appelle pas de mesures extrêmes.

ATS