Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procès où s'affrontent le géant informatique américain Apple et son adversaire, le Sud-Coréen Samsung, a fait salle pleine lundi au tribunal fédéral de San José, au coeur de la Silicon Valley. Les deux entreprises sont aux prises dans un conflit croisé pour violation de brevets.

La sélection d'un panel de dix jurés a commencé avec un groupe de 70 personnes qui devaient répondre à des questions cherchant à déterminer si elles avaient des proches travaillant pour Apple, Samsung, pour le géant internet Google ou sa filiale Motorola.

Trois femmes et sept hommes ont finalement été sélectionnées, dont un chômeur, une femme au foyer et un ingénieur en mécanique. Ceux dont le profil a été jugé trop technique ont été disqualifiés.

Un employé d'Apple a également été écarté, tout comme un concepteur d'interfaces utilisateurs pour Google, à la suite d'objections de la part des avocats d'Apple.

Google n'est pas directement impliqué dans le dossier, mais son système d'exploitation Android est utilisé sur les appareils Samsung, et va figurer de manière évidente dans le dossier.

Samsung sur la défensive

Apple réclame 2,5 milliards de dollars à Samsung, l'accusant de violation de brevets. Le Sud-Coréen a contre-attaqué en accusant la firme à la pomme d'avoir enfreint ses propres brevets.

La juge Lucy Koh, qui préside le tribunal, a déjà émis deux injonctions demandant la suspension temporaire des ventes aux Etats-Unis de la tablette Samsung Galaxy 10 pouces (25 cm) et le téléphone multifonctions Nexus conçu par Google.

Parmi les rares bonnes nouvelles pour Samsung, une cour d'appel aux Etats-Unis a levé l'interdiction de vente du téléphone Nexus pendant que le procès continue.

Mais Samsung pourrait faire face à de gros risques: si Apple gagne, il pourrait gagner une injonction permanente interdisant la vente d'appareils Samsung aux Etats-Unis. Et si Samsung ne procède qu'à de légers changements, Apple pourrait le faire condamner pour outrage à décision de cour avec à la clé une amende énorme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS