Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil suisse de la presse a accepté deux plaintes contre la "Weltwoche" au sujet d'un titre et d'une photo liés à un article sur les Roms. Il estime que l'hebdomadaire suggère au lecteur que l'enfant photographié fait partie des Roms criminels. Le Conseil n'a toutefois pas condamné le contenu de l'article.

Le numéro incriminé de la "Weltwoche" est paru début avril. Sur la couverture figure la photo d'un enfant rom qui pointe une arme contre le lecteur, et juste en dessous le titre: "Les Roms arrivent: razzia sur la Suisse"?

Le Conseil de la presse estime que cette "Une" tend à discriminer les Roms et dénature les informations. De plus, l'illustration aurait dû être signalée en tant qu'image symbole tirée d'archives.

Les plaintes émanent d'une part du comité central des Roms et Sintis allemands, et d'autre part d'un étudiant bernois, cosignée par 41 personnes. Elles s'élèvent contre la formulation généralisatrice "les Roms" qui atteint tout un groupe ethnique. De plus, les lecteurs ne sont pas informés que l'image du garçon a été prise voici quatre ans dans un cadre sans rapport avec la criminalité des Roms.

"La Weltwoche" rejette les reproches et évoque une image documentaire symbolisant la problématique "enfant, criminalité et abandon". Pour le Conseil de la presse, par son gros titre généralisateur "Les Roms arrivent", l'hebdomadaire contribue de façon discriminatoire à attiser les craintes et les préjugés stéréotypés à l'égard d'un groupe ethnique.

Volet pénal

La photo avait provoqué de l'indignation et de violentes réactions en Suisse, en Allemagne et en Autriche.

Au niveau pénal, trois plaintes ont été par ailleurs déposées contre le magazine. La première en Autriche, par un journaliste, pour incitation à la haine raciale, la deuxième par une habitante de Bâle-Campagne pour violation de la norme anti-raciste et la troisième en Allemagne par le comité central des Roms et Sintis du pays.

La procédure ouverte par la justice zurichoise contre la "Weltwoche" a été classée début juillet. Pour le Ministère public zurichois, la photo ne montre pas le peuple rom en tant que tel. Elle thématise et illustre uniquement l'exploitation des enfants. La procédure ouverte par le Ministère public de Vienne a aussi été classée à la même période.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS