Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pas question de couper 300 millions à la sauvette dans le budget 2012 de la Confédération. Contrairement au National, le Conseil des Etats a refusé mardi tacitement d'économiser 150 millions sur le dos du personnel de l'Etat et la même somme dans les charges de conseil et d'exploitation.

Les coupes linéaires à la hache ont des effets pervers, comme de punir les offices qui se sont montrés les plus économes, a jugé Pankraz Freitag (PLR/GL) au nom de la commission. A mi-décembre, le Conseil fédéral n'est plus en mesure d'économiser 3% de manière raisonnable dans sa politique du personnel pour 2012.

Dans la foulée, la Chambre des cantons a maintenu deux autres divergences dans le budget. Elle a refusé de gonfler de 20 millions l'enveloppe pour les paiements directs en faveur des paysans. Elle n'a pas non plus voulu supprimer 500'000 francs au Bureau de la consommation.

Service civil à la diète

En revanche, le Conseil des Etats a suivi le National sur trois points. Ainsi, l'organe d'exécution du service civil devra se serrer la ceinture et renoncer à 4 millions pour l'an prochain. Les programmes d'utilisation d'énergie bénéficieront eux de cette somme.

Quant à l'économie laitière, elle touchera 298 millions, soit un demi-million de plus que ce qu'avait prévu initialement le Conseil des Etats. Ainsi, le supplément pour le lait transformé en fromage demeurera fixé à 15 centimes par kg en 2012.

ATS