Navigation

Le Covid-19 plus fort que le virus de carnaval à Lucerne

Quelques personnes s'étaient déguisées à Lucerne. KEYSTONE/URS FLUEELER sda-ats
Ce contenu a été publié le 11 février 2021 - 15:48
(Keystone-ATS)

L'interdiction de manifester pour lutter contre le Covid-19 a été largement respectée jeudi à Lucerne, jour du lancement du carnaval. Seule une centaine de personnes s'étaient réunies à 05h00, alors que le début des festivités en attire des milliers habituellement.

Parmi elles, entre 20 et 30 personnes étaient déguisées, a constaté un journaliste de l'agence de presse Keystone-ATS, présent sur place. L'année dernière, 13'000 personnes avaient assisté à l'arrivée de la famille Fritschi et au lancer d'oranges qui suit.

Coronavirus oblige, les autorités ont annulé cette année tous les événements officiels et les manifestations. Les autorités et les organisateurs du carnaval avaient invité les gens à rester chez eux. La police lucernoise avait averti qu'elle interprèterait strictement la mesure d'interdiction. Quelques personnes ont reçu une amende.

Contrôles d'identité

Les forces de l'ordre s'étaient déployées en de nombreux petits groupes, selon Keystone-ATS. Elles ont commencé par contrôler l'identité de nombreux passants, avant de rester passives pendant une heure. Vers 05h30, la police a toutefois demandé aux fêtards de rentrer chez eux.

A Einsiedeln (SZ) et dans d'autres communes schwyzoises, de petits groupes sont descendus dans les rues. Il n'y a toutefois eu aucun incident, a indiqué à l'agence Keystone-ATS le porte-parole de la police cantonale Florian Grossmann. La police n'a pas eu à disperser de grands rassemblements. Aucune amende n'a été infligée.

Entre 50 et 70 personnes à Stans

A Stans, entre 50 et 70 personnes se sont rassemblées, a indiqué la police cantonale nidwaldienne. Il n'y a pas eu d'incident et personne n'a reçu d'amende. Les fêtards sont rentrés à la maison après de brèves discussions avec les policiers.

A Soleure, le traditionnel "Chesslete", qui a lieu en principe au petit matin, a été annulé et a été remplacé par un "Home-Chesslete": les fêtards ont fait du bruit sur leur balcon au lieu de se rassembler dans les rues.

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.