Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Docteur Conrad Murray, médecin personnel de Michael Jackson, a été reconnu coupable lundi de l'homicide involontaire du chanteur par le jury de la Cour supérieure de Los Angeles. Sa condamnation n'est pas encore connue.

Une clameur de joie s'est élevée à l'énoncé du verdict dans les rangs des fans du défunt "roi de la pop" qui étaient massés devant le tribunal californien. Le Dr Conrad Murray avait plaidé non coupable d'avoir administré au "roi de la pop" une dose fatale de propofol, un puissant agent anesthésiant jugé responsable du décès de Michaël Jackson le 25 juin 2009.

Durant les six semaines du procès, le procureur a accusé le médecin, par ailleurs ami de la famille Jackson, de négligence coupable à propos du propofol, administré comme somnifère pour aider le chanteur à préparer son retour à la scène.

Les avocats de la défense avaient pour leur part affirmé que Michael Jackson s'était auto-administré la dose fatale de propofol.

ATS