Toute l'actu en bref

Dernier exemple en date de financement participatif, le projet de lancement du nouveau journal "Bon pour la tête" par des anciens de L'Hebdo (archives).

KEYSTONE/THOMAS DELLEY

(sda-ats)

Le financement participatif connaît un franc succès en Suisse. En 2016, la pratique a permis de lever 128,2 millions de francs, un montant multiplié par quatre en l'espace d'un an, via les contributions de plus de 100'000 personnes.

La forme alternative de financement, appelée par certains par son nom en anglais "crowdfounding", s'est traduit l'an dernier par 3028 campagnes en vue de lever des fonds. A fin avril, il existait environ 50 plates-formes dédiées à cette activité en Suisse, ressort-il d'une étude publiée mercredi par la Haute Ecole de Lucerne.

Triplement en vue

Le vif succès rencontré par le financement participatif est porteur d'avenir, selon les auteurs de l'étude. Pour cette année, ils attendent de voir émerger une levée de fonds atteignant jusqu'à 400 millions de francs. Les particuliers ayant la volonté de concrétiser un projet sont de plus en plus rejoints par des associations en tout genre.

Le montant consacré en 2016 à ce type de source de financement en Suisse signifie le versement d'une somme de 15,50 francs par habitant. A titre de comparaison, aux Etats-Unis, il s'est établi à 108,20 francs par tête. La Chine apparaît en valeur absolue comme le champion en la matière, avec des levées de fonds portant sur près de 98 milliards de francs. Par habitant, cela représente 75 francs.

ATS

 Toute l'actu en bref