Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Singapour - Le fonds souverain singapourien GIC, qui détient 6% du capital d'UBS, a récupéré la plupart des pertes essuyées pendant la crise financière de 2008. Il prévoit de conserver ses participations dans les géants bancaires UBS et Citigroup.
Le GIC, chargé d'investir les énormes réserves en devises étrangères de la cité-Etat, a indiqué lundi soir que son taux de rentabilité sur ses investissements a grimpé à 7,1% sur l'exercice 2009/2010 (clos fin mars), contre 5,7% l'année précédente. Sur l'exercice 2007/08, soit avant la crise financière mondiale, le GIC avait affiché un taux de rentabilité de 7,8%.
L'UBS "a survécu à la crise"Dans le quotidien Business Times de Singapour, paru mardi, il a indiqué que GIC conserverait ses participations de 3,8% dans Citigroup et de 6,4% dans UBS.
"Ces deux banques ont survécu à la crise" et "ont renoué avec les bénéfices au cours des deux derniers trimestres", a-t-il dit. 'Nous sommes des investisseurs sur le long terme et nous sommes donc préparés à rester avec eux", a-t-il ajouté.
Pour mémoire, GIC avait injecté 11 milliards de francs dans l'UBS en décembre 2007, soit à l'époque près de 9% du capital de l'établissement en difficulté, lui apportant une bouffée d'oxygène alors qu'il se trouvait empêtré dans la crise des "subprime" aux Etats-Unis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS