Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le froid glacial persistait mercredi sur l'Europe entière, avec par endroits de fortes chutes de neige et des vents violents. La vague de froid a déjà fait plus de 480 morts en une dizaine de jours, la majorité à l'est du continent. L'Italie, elle aussi durement frappée, compte 40 décès.

En Ukraine, d'importantes chutes de neige ont perturbé la circulation dans le sud du pays, bloquant des centaines d'automobilistes. Le pays est le plus touché avec 136 décès déjà enregistrés mardi, dont 112 morts directement du froid, selon les derniers chiffres officiels. Les températures risquent de tomber jusqu'à -30 degrés Celsius en fin de semaine.

En Pologne, le nombre de décès par hypothermie s'élève désormais à 74, avec six morts de plus en 24 heures, a annoncé mercredi la police. Il faut y ajouter une cinquantaine de morts dues à des poêles défectueux, provoquant asphyxie au monoxyde de carbone et incendies.

Le froid a tué 23 personnes en Lituanie, 10 en Lettonie et une en Estonie. On compte trois morts en Slovaquie. En République tchèque, le bilan est toujours de 24 morts.

Trafic fluvial perturbé

En Russie, où les températures étaient proches de -22 degrés mercredi à Moscou, le froid a tué au moins 110 personnes cette année, dont 46 depuis début février, selon les données du ministère de la Santé.

Les services météorologiques ont précisé que "les températures vont rester inhabituellement basses dans les régions du centre de la Russie et le froid va s'accentuer au cours du week-end".

Deux personnes vivant sans chauffage sont mortes de froid en Serbie et une, ensevelie par la neige, en Bosnie, portant à 23 le nombre de victimes dans les Balkans du sud. Plus de 70'000 personnes sont isolées depuis plusieurs jours dans des villages reculés en raison de la neige, en Serbie comme en Croatie, en Bosnie, en Macédoine et au Monténégro.

Les perturbations du trafic fluvial se sont aggravées dans les eaux serbes du Danube, avec une interruption du trafic sur des centaines de kilomètres.

ATS