Toute l'actu en bref

Un membre du groupe djihadiste libyen Ansar Asharia dans la ville de Benghazi. Ansar Asharia a annoncé samedi soir sa dissolution (archives).

KEYSTONE/AP/MOHAMMAD HANNON

(sda-ats)

Le groupe djihadiste libyen Ansar Asharia a annoncé samedi soir sa "dissolution", dans un communiqué publié sur internet. Le groupe est classé comme organisation terroriste par l'ONU et les Etats-Unis.

Washington accuse Ansar Asharia, un groupe proche d'Al-Qaïda, d'être derrière l'attaque du 11 septembre 2012 contre le consulat américain de Benghazi (est). L'ambassadeur Christopher Stevens et trois autres Américains avaient perdu la vie. La Suisse avait également pris des sanctions contre le groupe à la fin 2014.

Dans son communiqué, Ansar Asharia admet implicitement avoir été "affaibli" par la guerre contre les forces de l'Armée nationale libyenne commandée par Khalifa Haftar dans l'est du pays.

Il explique sa décision par les lourdes pertes qu'il a essuyées, tant au sein de son commandement que dans les rangs de ses combattants. La plupart de ses membres sont partis faire allégeance à l'organisation Etat islamique (EI).

Après Kadhafi

Formé après la révolution contre le dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011, Ansar Asharia s'était implanté notamment à Benghazi et Derna (est). D'autres filiales ont été créées plus tard à Syrte et Sabratha (ouest).

Le groupe a occupé des casernes et sites militaires abandonnés par l'ancien régime et les a transformés en camps d'entraînement pour des centaines de djihadistes voulant se rendre en Irak ou en Syrie.

ATS

 Toute l'actu en bref