Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe PKZ a repris des couleurs l'an dernier (archives).

KEYSTONE/PHOTOPRESS/DAVID BIEDERT

(sda-ats)

PKZ s'est rebiffé en 2017. Après plusieurs années de baisse, le chiffre d'affaires du groupe zurichois de confection est reparti à la hausse, grâce surtout à la forte croissance enregistrée sur internet.

"Les ventes en ligne ont gagné 17% l'an dernier, et même 30% chez les dames", a relevé la directrice de PKZ, Manuela Beer, dans une interview publiée lundi dans l'Aargauer Zeitung.

Les ventes sur internet représentent 5% du chiffre d'affaires du groupe, mais cette part devrait doubler au cours des trois prochaines années.

Le chiffre d'affaires global de PKZ s'est élevé à plus de 160 millions de francs en 2017, en hausse d'environ 2%. "Nous pouvons être très satisfaits sachant que l'ensemble du marché a accusé un recul de 5%", s'est réjouie la patronne du groupe.

La reprise amorcée en 2017 a permis d'endiguer la baisse des exercices précédents. Car comme les autres acteurs de la branche, PKZ - qui affichait encore 215 millions de francs de chiffre d'affaires en 2010 - a souffert ces dernières années. La faute au tourisme d'achat et la concurrence venue d'internet, incarnée par l'allemand Zalando.

L'an dernier toutefois, PKZ est aussi parvenu à accroître ses revenus dans ses magasins. "Nous avons progressé, grâce au segment "Premium", où nous avons pu augmenter le prix de vente moyen", a noté Mme Beer.

Potentiel en Suisse romande

Pour 2018, PKZ souhaite poursuivre son redressement, une hausse de plus de 3% des ventes étant espérée. Le groupe désire notamment se développer dans la confection féminine en Suisse romande, où Mme Beer estime qu'il existe encore un potentiel de croissance.

Si PKZ va mieux, la situation reste délicate pour le secteur de la confection en Suisse. "Le changement structurel rencontré par la branche n'est pas encore terminé. Les entreprises qui n'ont pas de profil clair devraient souffrir", a prévenu Mme Beer, qui s'attend à de nouvelles fermetures de magasins ces prochaines années.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS