Navigation

Le Japon a détecté des signaux suspects de Corée du Nord

Le dernier tir de missile nord-coréen est passé au-dessus du Japon (archives). KEYSTONE/AP KCNA via KNS sda-ats
Ce contenu a été publié le 28 novembre 2017 - 06:37
(Keystone-ATS)

Des signaux radio captés par le Japon suggèrent que la Corée du Nord pourrait préparer un nouveau tir de missile balistique, rapportent mardi des médias japonais et sud-coréens. Après une série de tests effectués entre avril et septembre, Pyongyang n'en a plus mené.

Le dernier tir de missile, le 15 septembre, est passé au-dessus de l'île d'Hokkaido, dans le nord du Japon. "Ce n'est pas suffisant pour déterminer (si un nouvel essai est pour bientôt)", a-t-on indiqué dans l'entourage du gouvernement japonais.

L'agence de presse japonaise Kyodo rapportait lundi soir que le gouvernement japonais était en alerte après avoir capté des signaux radiodiffusés suggérant qu'un lancement de missile pourrait intervenir dans les prochains jours. Ces signaux pourraient être liés à l'entraînement militaire hivernal des troupes nord-coréennes, indique l'agence de presse japonaise.

Option diplomatique

S'appuyant sur une source au sein du gouvernement sud-coréen, l'agence sud-coréenne Yonhap affirme, elle, que les services de renseignements des Etats-Unis, de la Corée du Sud et du Japon ont récemment relevé les signes d'un possible lancement de missile nord-coréen et ont relevé leur niveau d'alerte.

Interrogé sur ces articles de presse, le porte-parole du Pentagone, le colonel Robert Manning, a déclaré que les Etats-Unis continuaient à surveiller la Corée du Nord de près. "A ce stade, il y a un travail principalement diplomatique, appuyé par des options militaires", a-t-il ajouté.

L'agence sud-coréenne Yonhap, qui cite une source gouvernementale, rapporte qu'un radar de traçage de missiles a été mis en service lundi sur une base nord-coréenne non identifiée, et que le trafic des télécommunications s'est intensifié.

En septembre, la Corée du Nord a mené son sixième essai nucléaire, le plus puissant à ce jour, et a tiré un missile de portée intermédiaire au-dessus du Japon.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.