Navigation

Le Libéral Philippe Couillard devient Premier ministre du Québec

Ce contenu a été publié le 08 avril 2014 - 07:29
(Keystone-ATS)

Le Parti libéral du Québec a obtenu lundi la majorité absolue en nombre de sièges lors des élections provinciales de lundi, selon les projections de plusieurs télévisions. Ce résultat écarte l'hypothèse d'un nouveau référendum sur l'indépendance à brève échéance de la province canadienne.

Les séparatistes du Parti québécois (PQ), au pouvoir depuis septembre 2012, avaient dissous l'assemblée provinciale avec l'espoir d'atteindre la majorité qui leur faisait défaut. Le scrutin anticipé a toutefois tourné au référendum sur l'opportunité d'organiser une nouvelle consultation sur l'émancipation.

Le "non" l'a largement emporté. Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, succédera à Pauline Marois au poste de Premier ministre de la province majoritairement francophone.

Les libéraux l'ont emporté dans 71 des 125 circonscriptions et n'en laissent que 29 au PQ. Ce dernier enregistre son plus mauvais score depuis 1989 en sièges, et depuis 1970 en valeur absolue.

Majorité absolue

Après dépouillement de la quasi-totalité des bulletins, les deux formations étaient respectivement créditées de 41,1 et de 25,5%. Avec 22 sièges et 23,6%, la Coalition Avenir Québec, mouvement conservateur hostile à un nouveau référendum qui se présentait pour la première fois, fait presque jeu égal avec le PQ.

Avec ce résultat, les libéraux pourront former un gouvernement sans avoir à composer avec une coalition. Ce score devrait leur assurer la majorité absolue des 125 sièges de l'hôtel du Parlement à Québec, la capitale de la belle province.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?