Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le match de trop pour les Suisses

La belle série des Suisses s'est interrompue lors de la dernière journée de la Deutschland-Cup à Krefeld. La sélection helvétique s'est inclinée 4-2 face à la Russie B et termine deuxième du tournoi.

C'est une Suisse réduite à sa plus simple expression qui s'est présentée contre les Russes. Patrick Fischer ne disposait plus que de six défenseurs et onze attaquants en raison de joueurs touchés et autres arrangements avec les clubs de National League (Zoug) en raison de la Ligue des champions. Mais pendant deux tiers-temps, la sélection helvétique a tenu tête aux jeunes Russes de la KHL.

Fidèle à leur - mauvaise - habitude à Krefeld, les Suisses ont concédé rapidement l'ouverture du score. Cette fois, Pascal Bertschy s'est montré moins inspiré en rejoignant le banc des pénalités après 34'' de jeu. Les Russes n'ont pas laissé passer l'aubaine par Iliyn (3e). Mais les joueurs de Patrick Fischer ont répondu également en supériorité numérique avec le premier but à ce niveau du défenseur des Zurich Lions, Roger Karrer (12e). Dominant depuis le début du tournoi, Bertschy a enfin trouvé le chemin des filets d'un magnifique tir du poignet (18e).

Tout avait bien marché jusque-là pour les Suisses qui avaient encore su résister à une période de 36'' à 3 contre 5. Mais peu après la mi-match, ils perdaient l'un de leurs défenseurs. Le Davosien Fabian Heldner était exclu pour le match pour un choc au milieu de la glace sans genou ou coude sortis. Le Russe Padakin, qui lui a sauté dessus pour faire justice, a lui aussi rejoint les vestiaires. Sur l'engagement qui a suivi l'incident, les Russes ont égalisé par Zemchyonok (32e) sur la seule erreur de Gilles Senn, qui a encaissé un but d'un tir du revers entre les jambières.

Les punitions s'accumulaient contre les Suisses qui peinaient physiquement face à leurs adversaires. D'autant qu'ils ne tournaient plus qu'à cinq défenseurs depuis la sortie de Heldner et à quatre quand Kreis s'est retrouvé sur le banc pour 2'. La fatigue aidant, les sorties de zone se sont faites de plus en plus difficiles. Senn multipliait alors les arrêts spectaculaires comme son duel gagné face à Prokhorkin ou une belle envolée qui lui a valu les applaudissements du KönigPalast.

Toujours plus sous pression, les Suisses ont craqué lors de la dernière période. Une nouvelle fois en infériorité numérique sur un tir d'Abrosimov (44e). Puis à 4 contre 4 sur une reprise de Yudin (52e).

Ce fut clairement le moins bon match des Suisses. Privés de deux défenseurs de poids - Fora et Marti - l'arrière-garde a souffert même si Frick, par exemple, a livré son match. Devant, certains joueurs comme Pestoni, Riat, Miranda ou Bachofner sont passés à côté de leur partie.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.