Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Thierry Amsallem, président de la Fondation Claude Nobs, et la trompette de Miles Davis présentée au Musée national à Zurich dans le cadre de l'exposition consacrée au Montreux Jazz.

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Le Montreux Jazz est l'invité du Musée national à Zurich. A travers des vidéos, photos, affiches, objets et instruments de musique, l'exposition retrace le processus de développement d'un des festivals les plus célèbres au monde.

L'exposition, qui est visible de vendredi jusqu'au 21 mai, raconte les 50 ans d'histoire du festival. Elle montre aussi le rôle essentiel joué par Claude Nobs. Grâce à lui, les plus grandes stars de la musique sont venues à Montreux, a déclaré jeudi Andreas Spillmann, directeur du musée.

Dès 1967, Claude Nobs a eu "l'idée géniale de tout enregistrer", son et images, a souligné Thierry Amsallem, président de la Fondation Claude Nobs. Les archives du festival sont inscrites depuis 2013 au patrimoine documentaire de l'Unesco "Mémoire du monde". Elles contiennent plus de 5000 heures de concerts. Leur numérisation par l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne est presque terminée.

La trompette de Miles Davis

L'exposition occupe trois salles. La première, dans laquelle le visiteur est accueilli par la trompette rouge de Miles Davis, raconte l'histoire du festival et son évolution de 1967 à nos jours. On y trouve des affiches, des photos et des articles de presse qui relatent les événements qui ont marqué la manifestation.

On y évoque bien sûr l'incendie du Casino en 1971 pendant un concert de Frank Zappa. Ce moment dramatique a inspiré à Deep Purple le tube planétaire "Smoke on the water".

Si le festival connaît aujourd'hui un tel succès et une telle réputation, c'est que Claude Nobs a rapidement ouvert la manifestation à de nombreux styles musicaux, du jazz au punk. Il a réussi à attirer les plus grandes stars, car il connaissait leurs moindres désirs et parvenait presque toujours à les satisfaire. Il a aussi donné leur chance à des jeunes musiciens prometteurs.

Extraits de concerts

La deuxième salle présente sur un grand écran un documentaire sur les coulisses du festival et la présence quasi permanente de Claude Nobs en "backstage". On y voit aussi des extraits de concerts de Miles Davis, Santana, Nina Simone, B.B. King, Ray Charles, Van Morrison, ZZ Top, Marvin Gaye, Etta James et Deep Purple.

La dernière salle rassemble des objets venus du chalet de Claude Nobs, "Le Picotin", à Caux (VD). Il y a notamment des bandes audio, des photos souvenirs et les harmonicas du patron du festival. On y trouve aussi des contrats, comme celui de Miles Davis pour le concert du 2 juillet 1973 avec un cachet prévu de 7500 dollars.

Dans cette troisième salle sont aussi exposés des objets ayant appartenu à des musiciens invités au festival et qui se sont accumulés dans le chalet. Il y a des guitares de B.B. King, John McLauglin et Carlos Santana ou encore le kimono de Freddie Mercury, le chanteur de Queen.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS