Toute l'actu en bref

Le Conseil national veut du haut débit pour tout le monde en Suisse (image symbolique).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

La vitesse minimale de connexion à l'Internet à haut débit pourrait être portée à 10 Mbit/seconde pour le service universel. Le Conseil national a soutenu mardi une motion en ce sens du PDC grison Martin Candinas par 102 voix contre 86.

Actuellement, l'ordonnance sur les services de télécommunication prévoit une vitesse de 2Mbit/sec dans le cadre du service universel. Elle pourrait être relevée prochainement à 3Mbit/sec. Mais ces valeurs sont insuffisantes pour les utilisateurs, notamment les milieux économiques, et marginalisent un peu plus les régions périphériques, d'après le conseiller national Martin Candinas.

Le Conseil fédéral estime que demander trop d'un coup compromet d'autres projets. Swisscom mène actuellement un gros projet de raccordement de la population à la large bande dans le cadre du programme "Fiber to the Street". Et rien que l'augmentation à 3Mbit/sec devrait coûter quelques dizaines de millions de francs.

En outre, avec un débit minimum à 10 Mbit/sec, Swisscom devrait recourir davantage à des technologies de raccordement alternatives par satellite ou par le réseau mobile, car le débit demandé ne pourrait pas être fourni sur des lignes physiques. Or, le raccordement par antenne satellite ne suscite guère l'adhésion de la population et des communes, a rappelé la ministre des télécommunications Doris Leuthard.

La Chambre des cantons devra encore se prononcer.

ATS

 Toute l'actu en bref