Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre de faillites pour insolvabilité a bondi en octobre en Suisse. La société de recouvrement et de renseignements économiques Bisnode a recensé 409 cas le mois dernier, soit une augmentation de 16% sur un an.

Sur les dix premiers mois de l'année, 3639 entreprises ont ouvert une procédure de faillite pour cause d'insolvabilité, en hausse de 8% par rapport à la même période en 2014, a relevé lundi Bisnode dans un communiqué.

A l'exception du Tessin, les six autres régions recensées par Bisnode ont affiché des statistiques en hausse entre janvier et octobre. Les plus affectées ont été les régions "Suisse centrale" et "Nord-Ouest", avec des augmentations respectives de 15% et 27%.

Cela n'a pas empêché certains cantons de mieux s'en sortir. A commencer par Neuchâtel, qui a connu la plus forte baisse du nombre de faillites pour insolvabilité en Suisse par rapport à la période janvier-octobre 2014 (-23% sur un an).

Parmi les autres cantons romands, Fribourg a aussi relevé la tête (-10%), tandis que Genève (+2%), Vaud (+9%), Valais (+6%), Jura (+13%) et Berne (+6%) ont davantage souffert.

Créations d'entreprises en baisse

Concernant les liquidations pour des motifs d'ordre organisationnel - en vertu de l'article 731b du code des obligations -, Bisnode a fait état d'une augmentation de 1% sur les dix premiers mois de l'année en Suisse, et d'une forte hausse de 33% en octobre.

Dans le même temps, les statistiques des créations d'entreprises ne sont pas particulièrement encourageantes, a écrit Bisnode dans son communiqué. Entre janvier et octobre, 33'219 sociétés ont été inscrites au registre du commerce, soit un recul de 3% sur un an.

Tous les cantons romands sont à la baisse, sauf le Valais (+10%), Fribourg (+3%) et Genève (0%).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS