Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - C'est avec un effectif quasi inchangé que le FC Lausanne-Sport a commencé sa saison 2012/2013. Avec Laurent Roussey aux commandes, les Vaudois comptent bien étoffer leur contingent prochainement.
Les téléphones sonnent depuis une dizaine de jours du côté de la Pontaise. Les propositions arrivent, mais le marché ne devrait pas se décanter avant quelques semaines. "Nous sommes sollicités tous les jours par des agents", confirme Laurent Roussey au terme du premier footing de la saison. "Nous avons défini les postes et les profils: nous recherchons notamment des milieux de terrain et un attaquant. Mais il est encore trop tôt pour parler de contingent au LS."
Lausanne, le tremplin idéal
"Nous travaillons sur des transferts", assure le président Jean-François Collet. "Mais nous avons un petit budget (ndlr: le moins important de Super League avec 7,2 millions de francs) et Lausanne n'est pas la première priorité pour les joueurs." Convaincre un renfort de poser ses valises du côté de la Pontaise semble être un véritable casse-tête, mais le patron du LS possède des arguments de taille.
"Nos atouts sont très simples: au vu de notre effectif, un joueur qui signe à Lausanne aujourd'hui est un joueur qui est assuré de jouer. Pour les jeunes, c'est un tremplin idéal." En outre, le club lausannois pourrait être une rampe de lancement pour un autre type de joueur. "C'est l'endroit parfait pour quelqu'un qui cherche à se relancer", promet le président du LS. "Nous sommes un club sain, serein, et nous payons les salaires à l'heure." Un argument de taille par les temps qui courent.
Pour Roussey, le plus important est de travailler dans la sérénité, sans précipiter les choses. "L'an dernier le LS a dû composer dans l'urgence, mais avec ses moyens financiers, c'est un club qui ne peut pas se permettre d'avoir 50% d'échec dans son recrutement. Il faut donc être très bons, explique le coach français, prêt pour une toute nouvelle aventure. C'est très excitant. Créer une cohésion, une dynamique, c'est ce qui me fait vibrer."
Inscrire des lignes au palmarès
Habitué à jouer les premiers rôles au classement, Laurent Roussey a tout de même accepté de se lier au FC Lausanne-Sport dont le but sera évidemment une fois de plus le maintien. "Je ne fixe jamais d'objectif, intervient l'ancien entraîneur du FC Sion. Ce sont les joueurs qui vont les fixer. Je suis là pour les accompagner afin qu'ils donnent le maximum d'eux-mêmes. Ils doivent avoir envie d'inscrire des lignes à leur palmarès."
L'arrivée de Roussey à la barre du LS a tout de même de quoi surprendre, mais le Français coupe court lorsqu'on évoque le sujet. "Il ne faut pas penser que Laurent Roussey n'a plus d'ambition. Je suis ici parce qu'on m'a exposé la situation d'un club au passé prestigieux qui doit lui appartenir à nouveau aujourd'hui. Nous ferons tout pour aller chercher l'excellence."

ATS