Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Benoît XVI entame vendredi une visite délicate au Liban sur fond de guerre civile en Syrie voisine et d'effervescence du monde arabo-musulman. En dépit de ces tensions, le dispositif de sécurité déployé pour l'occasion reste toutefois modeste à Beyrouth.

Aucune manifestation contre sa venue n'est toutefois prévue dans la capitale. Sur des banderoles en arabe et en français accrochées le long de l'autoroute entre l'aéroport et le centre-ville, le Hezbollah chiite souhaite même "la bienvenue au pape au pays de la coexistence".

Voyage "spirituel"

Pour Rev Samir Khalil Samir, un chrétien expert de l'islam, aucun débordement n'est à craindre malgré les manifestations anti-américaines qui ont éclaté au Moyen-Orient parce que toutes les communautés libanaises considèrent cette visite comme un geste de paix. Le pape "va délivrer un message spirituel, qui a certes des implications politiques, mais qui est avant tout spirituel".

Pour son 24e voyage à l'étranger, Benoît XVI doit dévoiler un document appelé "exhortation apostolique", qui se fonde sur les résultats d'un synode des évêques catholiques sur le Moyen-Orient tenu à Rome en 2010. Cette assemblée avait abordé des thèmes comme la sécurité régionale, l'exode des chrétiens, et la nécessité d'une solution au conflit israélo-palestinien.

Tous ces sujets devraient être abordés dans le document et dans les discours du pape au cours de cette visite de trois jours, de vendredi à dimanche. Le Saint-Père participera à deux grands événements en plein air et rencontrera les responsables politiques libanais ainsi que les représentants de toutes les communautés musulmanes et chrétiennes du pays, qui sont nombreuses.

Le Saint-Siège a conscience que le pape, qui est âgé de 85 ans, va s'exprimer à seulement 50 km de la frontière avec la Syrie, où le conflit qui oppose depuis un an et demi le régime de Bachar al Assad aux insurgés a fait des milliers de morts. Les combats ont même quelquefois franchi la frontière avec le Liban.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS