Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Madrid - Le Parlement espagnol a rendu dimanche un hommage solennel aux victimes du terrorisme en présence du roi Juan Carlos et de son épouse Sofia. Cette cérémonie est intervenue 50 ans après le premier attentat mortel attribué à l'organisation séparatiste basque ETA.
En mars dernier, le Parlement espagnol avait fixé le 27 juin comme "jour de mémoire et d'hommage" aux victimes du terrorisme. Des cérémonies de ce genre seront désormais organisées chaque 27 juin.
Ce jour a été choisi parce que "le 27 juin 1960, l'ETA a assassiné pour la première fois" en tuant un bébé de 22 mois, Begoña Urroz, avec une bombe incendiaire dans la consigne de la gare basque d'Amara à Saint-Sébastien (nord), avait alors expliqué le président du congrès des députés, José Bono.
Cette bombe incendiaire a été récemment désignée comme le tout premier attentat mortel du groupe indépendantiste basque ETA qui venait alors d'être fondé.
Considérée comme organisation terroriste par l'Union européenne, l'ETA est tenue pour responsable du décès de 829 personnes au total dans des attentats pour l'indépendance du Pays Basque.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS