Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Parti socialiste suisse révise son programme

Berne - Le PS veut se doter d'un nouveau programme, l'actuel ayant près de 30 ans. Le nouveau programme ne parle plus de rupture avec le capitalisme, mais de démocratie économique. L'adhésion à l'UE y figure, tout comme la suppression de l'obligation de servir.
Autres temps, autres mots: le nouveau programme ne fait plus la part belle à des termes comme "autogestion". D'autres concepts sont en revanche mis en avant comme le développement durable ou le service public.
Dans son programme de 1982, le PS affiche l'ambition de "rompre avec le capitalisme" afin de "battre en brèche la prédominance de l'économique sur l'humain". L'objectif est désormais la démocratie économique "pour dompter l'économie de marché capitaliste, avec pour vision son dépassement".
Le projet met en avant le lancement rapide de négociations d'adhésion à l'Union européenne (UE). Il va plus loin dans la réforme du fédéralisme, plaidant une forte réduction à long terme du nombre de cantons ainsi que la création d'un Conseil économique et social.
Côté armée aussi, les propos ont changé. "Le service militaire obligatoire est dépassé (...). Il faut le remplacer par un système de recrutement volontaire. L'armée doit être réduite et transformée pour contribuer avant tout à la protection de la population civile et à la promotion de la paix".
Le document, dont une première mouture a été rédigée par l'ex-président du Parti socialiste (PS) Hans-Jürg Fehr, a été adopté par la direction du parti. Il est en consultation auprès des sections jusqu'au 31 juillet. Puis le congrès devrait se prononcer sur la version finale les 30 et 31 octobre à Lausanne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.