Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le PBD veut collaborer avec d'autres partis mais ne souhaite pas fusionner. Hans Grunder, le président du parti réuni samedi à Chiètres (FR) en assemblée, a déclaré avoir besoin de travailler avec les "forces constructives".

"Au niveau arithmétique, il serait peut-être plus simple de fusionner avec d'autres en vue de l'élection au Conseil fédéral du 14 décembre, a indiqué Hans Grunder. Mais ce dont nous avons besoin, c'est de resserrer les rangs avec les forces constructives".

Les sondages ont montré que près de la moitié des Suisses sont derrière Eveline Widmer-Schlumpf, a ajouté M. Grunder qui se réjouit que la conseillère fédérale soit toujours à disposition pour continuer sa fonction.

Stopper la polarisation

Le Parti bourgeois-démocratique (PBD) se félicite du résultat "sensationnel" obtenu lors des élections fédérales. Il veut contribuer à stopper la polarisation de la politique suisse.

Quelque 300 membres du PBD étaient présents samedi à Chiètres pour fêter le succès des élections. Eveline Widmer-Schlumpf y a participé mais n'a pas pris la parole.

ATS