Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Le Pentagone a ordonné une enquête pour identifier l'origine des fuites ayant permis au site WikiLeaks de diffuser des milliers de documents sur la guerre en Afghanistan. Cette fuite constitue l'une des plus importantes failles jamais constatées dans la sécurité des données militaires américaines.
Des responsables de la Défense ont indiqué que la personne à l'origine de la diffusion des quelque 91'000 documents confidentiels semblait bénéficier d'un accès de niveau "secret", et que d'autres fuites restaient possibles.
"Nous ferons le nécessaire pour tenter de déterminer qui est responsable de cette fuite d'informations", a dit Geoff Morrell, responsable des relations du Pentagone avec la presse.
"Tant que nous ignorons qui est responsable, il faut être conscient que d'autres informations peuvent encore être diffusées, ce qui de toute évidence est une source d'inquiétude", a-t-il ajouté.
Contenu pas très "révélateur"Des responsables de l'armée américaine ont toutefois minimisé la portée des révélations apportées par les fuites. Ils estiment que ces documents étaient surtout des évaluations sommaires reflétant pour l'essentiel les préoccupations officielles du Pentagone sur la conduite de la guerre en Afghanistan.
Quel risque pour WikiLeaks ?Prié de dire si WikiLeaks lui-même pourrait être poursuivi, des responsables du Pentagone ont souligné qu'il était d'usage de poursuivre les personnes ayant provoqué la fuite, mais pas celle s'étant contenté de publier les documents.
L'organisation WikiLeaks se donne pour objectif de dévoiler au grand jour l'existence de comportements immoraux dans le monde politique ou des affaires, un rôle désigné aux Etats-Unis sous le terme de "whistleblower" (donneur d'alerte).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS