Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Déjà en tête au 1er tour sans qu'il soit candidat, Roger Nager a été élu clairement dimanche Landammann d'Uri (archives).

zvg

(sda-ats)

Le conseiller d'Etat uranais Roger Nager (PLR) a été élu dimanche président du gouvernement (Landammann). Au second tour de l'élection, les citoyens ont désigné sans surprise le ministre des infrastructures à la tête de l'exécutif cantonal.

Roger Nager a obtenu 2208 voix, une nette majorité face aux 765 voix éparses décomptées, alors que la participation n'a pas dépassé 13%. Lors du premier tour de l'élection début mars, le libéral-radical de 48 ans avait déjà terminé à la première place, alors qu'il n'était pas officiellement candidat. Il avait devancé d'une courte tête sa collègue de parti Barbara Bär.

Selon le tournus pratiqué dans le canton, c'est à Barbara Bär, au gouvernement depuis 2012, qu'aurait dû revenir la fonction de "Frau Landammann". Mais elle a renoncé à se maintenir au second tour, craignant une division du collège gouvernemental. Agée de 60 ans, la ministre était critiquée à gauche comme à droite: pour les uns en raison de sa politique sociale, pour les autres à cause de sa politique d'asile.

D'entente avec le PDC et l'UDC, le PLR a alors lancé officiellement Roger Nager dans la course. L'ancien maire d'Andermatt est membre du gouvernement depuis 2016.

A Uri, contrairement à ce qui se pratique dans la plupart des cantons, le Landammann est élu par le peuple. Pour cette fonction avant tout honorifique, les citoyens ont à choisir parmi les membres du gouvernement. Ils désignent en général le candidat sur lequel les partis se sont mis d'accord.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS