Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Teheran - Le prix de l'essence va quadrupler en Iran dans les jours à venir, a annoncé samedi soir la télévision nationale. Le gouvernement compte supprimer progressivement les subventions - dont le montant s'élève à 100 milliards de dollars - sur certains biens de consommation courante, comme l'essence et la nourriture.
Lorsque l'essence à prix subventionné a commencé à être rationné en 2007, des émeutes avaient éclaté. De l'avis de certains analystes, la forte hausse des prix de l'essence pourrait bien relancer des troubles qui couvent depuis la réélection très contestée d'Ahmadinejad en juin 2009.
Les subventions sur l'essence ont permis aux Iraniens de faire le plein de leur auto à raison de 1000 rials (10 cents américains) le litre pour les 60 premiers litres achetés chaque mois.
La hausse du prix va porter ce prix subventionné à 4000 rials, et au-delà des 60 premiers litres, il en coûtera 7000 rials pour un litre d'essence, a précisé la télévision. D'autres hausses de prix, concernant d'autres articles de base subventionnés, devaient être annoncées dans la nuit de samedi à dimanche.
Mesures d'accompagnementLe président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré dans une interview télévisée diffusée en direct que le gouvernement s'emploierait à tempérer la hausse des prix.
"Afin que le plan prenne un bon départ, en atténuant les tensions(...), nous avons pris des mesures additionnelles, notamment en annonçant qu'il y aurait de l'essence (au prix entièrement subventionné) pendant encore un mois", a-t-il dit.
Les récentes sanctions adoptées par la communauté internationale en raison du programme nucléaire iranien ont souligné la vulnérabilité de l'Iran liée à ses faibles capacités de raffinage. Alors qu'il est le cinquième exportateur mondial de pétrole, l'Iran devait encore récemment importer jusqu'à 40% de ses besoins en essence.
Les Etats-Unis sanctionnent désormais les entreprises qui vendent du pétrole raffiné à l'Iran tandis que l'Union européenne interdit la vente d'équipements susceptibles de servir au secteur du raffinage en Iran.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS