Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le rappeur américain 50 Cent n'a jamais aussi bien porté son nom. La star a demandé lundi son placement en faillite personnelle au moment où il doit s'acquitter d'une lourde amende dans une affaire liée à une sex tape.

Dans un document envoyé au tribunal fédéral des faillites, le chanteur, Curtis James Jackson III de son vrai nom, a estimé ses actifs et passifs entre 10 et 50 millions de dollars.

Si la demande de placement en faillite était acceptée, elle pourrait lui permettre de ne pas s'acquitter de son amende. Elle intervient quelques jours après qu'il a été condamné par un jury à payer 5 millions de dollars à une femme qui apparaît sur une sex tape mise en ligne en 2009.

Dans un clip vidéo, le rappeur qui s'est fait connaître grâce à son album "Get rich or die tryin'" ("Deviens riche ou meurs en essayant"), affublé d'une perruque, se moque de la femme de la sex tape et du rappeur Rick Ross, qui a un enfant avec elle.

Un jury new-yorkais a reconnu 50 Cent coupable d'avoir violé les droits civiques de cette femme en se moquant d'elle dans son clip. Il l'a aussi placée détresse émotionnelle.

Pendant la procédure, en mai, le rappeur a également mis en faillite une entreprise de promotion de la boxe, SMS Promotions LLC, qu'il possède. Selon l'acte de placement, il a indiqué avoir des "dettes".

Le magazine Forbes a estimé cette année la fortune de la célébrité du rap américain, originaire de New York, à 155 millions de dollars.

Il vivrait dans une demeure à Farmington, dans le Connecticut (nord-est) qui aurait, selon le Wall Street Journal, été plus tôt occupée par le boxeur Mike Tyson. Elle comprend 21 chambres et un garage pour huit voitures.

ATS