Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Poste entrevoit des coûts supplémentaires alors que Syndicom redoute des fermetures supplémentaires (archives).

Keystone/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La Poste souscrit aux propositions du groupe de travail pour améliorer l'accès aux services postaux. Mais les nouvelles obligations qu'elles impliquent auront un coût. De leur côté, les villes et régions de montagne applaudissent. Syndicom dénonce.

"Les recommandations formulées à l'intention du Conseil fédéral prévoient à plusieurs égards de nets durcissements des critères en matière d'accessibilité", écrit La Poste dans son communiqué mercredi. En dépit des critères plus sévères proposés et de leurs conséquences sur les coûts, le géant jaune adhère au rapport du groupe de travail.

Pour La Poste, ce sont surtout la méthodologie pour mesurer l'accessibilité à l'échelle cantonale ainsi que le nouveau critère pour les agglomérations qui exigeront un investissement accru. Quant aux paiements, le délai de 20 minutes représente également un durcissement. Mais La Poste rappelle qu'elle a introduit depuis septembre dernier le paiement en espèces à domicile.

"Pour que le service postal reste en phase avec son temps, il est impératif que les normes légales soient mises en adéquation avec la réalité", souligne-t-elle.

Pseudo-mesures

Syndicom dénonce lui des pseudo-mesures. Concernant les agglomérations, La Poste remplit déjà largement les critères. Le rapport fait croire à un maintien du réseau postal, alors que pour le syndicat, il donne à La Poste carte blanche pour des fermetures ultérieures et une délocalisation. Le syndicat regrette enfin que les consommateurs n'aient pas été représentés dans le groupe de travail.

Les villes et les régions de montagne accueillent avec satisfaction les conclusions du groupe de travail. Le critère de densité pour les zones urbaines répond aux besoins de la population et de l'économie, se félicite l'Union des villes suisses. Le renforcement de la communication avec les cantons et les communes est également salué.

Les régions de montagne (SAB) sont elles aussi rassurées: les recommandations du groupe de travail garantissent un réseau comprenant de nombreux points d'accès, écrit le Groupement dans son communiqué. Le dialogue renforcé avec les cantons offrira également une meilleure coordination. Le SAB demande une mise en oeuvre sans délai.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS