Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sans faire de l'Irlande du Nord le Brésil de 1970, Vladimir Petkovic a rappelé une évidence: les joueurs irlandais méritent un certain respect pour le parcours accompli ces derniers mois.

"L'Irlande du Nord a disputé, comme nous, les huitièmes de finale de l'Euro. Et lors de ce tour préliminaire, seule l'Allemagne est parvenue à lui marquer des buts, explique le sélectionneur. Même si la majorité de ses joueurs évoluent en D2 anglaise ou en Ecosse, cette équipe est emmenée par deux hommes qui sont capitaines en Premier League. Je veux parler de Johnny Evans à West Bromwich et de Steve Davis à Southampton. Non, les Irlandais ne sont pas parvenus jusqu'à ce barrage par le fruit du hasard."

A Belfast, Vladimir Petkovic sait parfaitement ce qui attend ses joueurs. "Le public va fêter chaque duel gagné par l'un des ses joueurs comme un but. Chacune de nos mauvaises passes aussi, poursuit-il. Ce ne sera pas ce soir-là qu'il faudra lever le pied. C'est à nous d'imposer notre football. Bien sûr, il conviendra d'adapter notre jeu aux particularités du style de l'adversaire. Mais il faut se nourrir de ce que nous avons pu accomplir ces derniers mois pour jouer sur nos forces. A Belfast, je veux voir une équipe qui agit cette fois !"

Vladimir Petkovic et ses joueurs savent aussi que tout un pays sera derrière eux cette semaine. L'engouement suscité par le match retour de dimanche à Bâle avec une billetterie qui a "explosé" en moins de deux heures a littéralement "scotché" le sélectionneur. "Je ne pensais pas que cela pouvait être possible en Suisse, avoue-t-il. Nous espérons maintenant être à la hauteur de toutes ces attentes." Elle est bien là la grande interrogation.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS