Navigation

Le Salon du livre de Genève explore les autres arts

Nine Simon, la responsable de la programmation culturelle du Salon du livre de Genève, a dévoilé mercredi les points forts de la 33e édition de la manifestation. KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI sda-ats
Ce contenu a été publié le 17 avril 2019 - 13:58
(Keystone-ATS)

Le 33e Salon du livre de Genève, qui se tiendra du 1er au 5 mai, va réunir 330 exposants et maisons d'édition de toute la francophonie à Palexpo. La Fédération Wallonie-Bruxelles en sera l'hôte d'honneur, ont fait savoir mercredi les organisateurs.

La manifestation va explorer les correspondances entre la littérature et les autres formes d'expression artistique. On y trouve la bande dessinée, bien sûr, mais aussi la musique, la peinture, le cinéma, la photographie, la vidéo, le théâtre, sans oublier le dernier venu qu'incarne le jeu vidéo.

La scène des imaginaires du salon organisera d'ailleurs la rencontre entre un studio de développeurs romands spécialement créé pour l'occasion et sept éditeurs francophones, avec pour objectif de mieux appréhender les passerelles qui existent entre l'univers du livre et le monde du numérique.

La région Wallonie-Bruxelles présentera toute sa diversité artistique lors du salon. Une quarantaine d'auteurs belges, dont Adeline Dieudonné, Barbara Abel, Jean Van Hamme ou encore Veronika Mabardi, seront du voyage à Genève. L'exposition "1,2,3... maisons" mettra en lumière la richesse de l'édition jeunesse du plat pays.

Le salon du livre va aussi sortir de ses murs, avec des rencontres entre auteurs qui se tiendront sur un bateau, dans un théâtre, une librairie, un château et même dans un tram, a fait savoir devant les médias Laurence Brenner, la directrice de la manifestation. Le salon du livre a attiré en moyenne 90'000 visiteurs ces dernières années.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.