Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a bouclé la semaine sur une note légèrement négative (archives).

KEYSTONE/THOMAS DELLEY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé sur une note légèrement négative vendredi. Le SMI, qui est passé au-dessus de la barre des 8800 points une bonne partie de la séance, a fini sous ce niveau.

L'indice des valeurs vedettes a terminé en recul de 0,14% à 8759,08 points. Sur la semaine, il a perdu 2%. Le SLI a gagné vendredi 0,05% à 1453,54 points, alors que le SPI a perdu 0,01% à 10'480,92 points. Sur les 30 valeurs vedettes, perdants et gagnants se sont équilibrés.

Aryzta (-2,4%) a fini lanterne rouge. Jeudi, le titre du boulanger industriel avait dégringolé de 26,7% après un nouvel avertissement sur résultats. Plusieurs analystes ont revu à la baisse leurs objectifs de cours respectifs, voire même leur recommandation.

L'analyste de Vontobel peine à comprendre comment la direction du boulanger industriel zurichois, après les résultats de l'exercice 2017/18, a pu ignorer l'ampleur des défis à relever dans l'environnement actuel et le temps nécessaire pour résoudre les difficultés.

Le bon de jouissance Roche (-0,6%) a souffert d'une dégradation de recommandation à "underperform" par Credit Suisse qui a pointé la forte concurrence des biosimilaires au cours des prochaines années et de la forte pression sur les prix. Vontobel a en revanche relevé l'objectif de cours et confirmé "buy". L'analyste table désormais sur un chiffre d'affaires de 1,7 milliard de francs pour le traitement de l'hémophilie Hemlibra.

LafargeHolcim recule

Novartis a perdu 0,1% et Nestlé gagné 0,2%.

LafargeHolcim (-0,3%) a confirmé un vaste remaniement de ses sièges et annoncé la fermeture de ses bureaux à Zurich et Paris. Les effectifs centraux du mastodonte des matériaux de construction seront amputés de 107 postes dans la cité de Zwingli et de 97 dans la capitale française.

Dans le cadre de son offre de rachat sur Yoox-Net-A-Porter, Richemont (+0,1%) a franchi la barre des 95% des parts, ce qui lui permet de lancer la procédure visant à annuler les titres restants. Le site de vente en ligne d'articles de luxe devrait être décoté de la Bourse de Milan le 20 juin. Swatch (-0,4%) a cédé un peu de terrain.

Sur le marché élargi, Straumann (+1,3%) a annoncé avoir conclu un accord avec son homologue Zirkonzahn USA pour le développement et la promotion de leurs produits au Canada et aux Etats-Unis.

Bell (+0,5%) a vu ses revenus prendre l'ascenseur au premier trimestre, dopés par la consolidation du producteur de soupes et bouillons Hügli.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS