Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le SMI a terminé en recul de 0,43% à 8971,40 points (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé sur une note légèrement négative mardi. Elle a pourtant repassé brièvement la barre des 9000 points en matinée.

L'indice-vedette, le Swiss Market Index (SMI), a plongé durant les dernières minutes. Globalement, l'impulsion a manqué, dans la mesure où les marchés américains étaient fermés pour cause de fête nationale.

Sur le plan économique, les prix à la production industrielle dans la zone euro et dans l'Union européenne (UE) ont diminué de 0,4% en mai par rapport à avril. En avril par rapport à mars, ils étaient restés stables dans la zone euro et avaient augmenté de 0,1% dans l'ensemble de l'UE. Par rapport à mai 2016, ils ont augmenté de 3,3% dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique, précise Eurostat.

Le marché automobile allemand a enregistré un recul de 3% en juin sur un an. Il est ainsi retombé, après le rebond de mai.

En Espagne, le nombre de chômeurs a de nouveau fortement diminué, au mois de juin, tombant à 3,36 millions, grâce notamment aux embauches dans le secteur des services, au début de la saison touristique.

Clariant en forte hausse

En Suisse, le SMI a terminé en recul de 0,43% à 8971,40 points, avec un plus haut à 9010,57 et un plus bas à 8966,71. Le SLI a cédé 0,31% à 1419,05 points et le SPI 0,44% à 10'188,79 points. Sur les trente valeurs vedettes, 22 ont reculé et huit ont avancé.

Clariant (+3,1%) a tenu la tête du classement toute la séance. Un fonds américain s'est offert une participation significative dans le chimiste bâlois et s'oppose clairement aux plans de fusion avec le groupe texan Huntsman dévoilés en mai. Pour les analystes, ce projet de mariage répond à une stratégie défensive des deux sociétés, pour éviter de se voir racheter par d'autres acteurs du secteur.

Les poids lourds, Novartis (-0,3%), Roche (-0,4%) et Nestlé (-0,8%), ont pesé sur l'indice. Kepler Cheuvreux a relevé l'objectif de cours de Novartis et a confirmé "buy". Le courtier genevois met en exergue les récents résultats de l'étude Cantos et ceux sur le médicament ophtalmologique expérimental RTH258. Une éventuelle cession de la division Alcon pourrait, par ailleurs, doper le cours du titre.

Credit Suisse dans le vert

Sur le plan bancaire, Credit Suisse (+0,2%) a fait la deuxième meilleure performance de la journée. UBS (-0,5%) a perdu un peu de terrain et Julius Baer (-0,2%) aussi. Société Générale a relevé la recommandation à "hold", contre "sell" pour Credit Suisse, saluant ainsi la nouvelle stratégie dévoilée fin avril.

HSBC a consacré une étude sectorielle aux assurances. Dans ce cadre, la banque britannique a abaissé la recommandation pour Bâloise (+0,1%) à "reduce", mais a augmenté l'objectif de cours. Elle a souligné que le cours de l'action ces derniers temps place désormais cette dernière en zone de risque.

Ayant modifié l'horizon de valorisation, HSBC a abaissé l'objectif de cours de Swiss Re (+0,3%) mais a confirmé "buy". Le groupe dispose de fonds propres solides, offre un rendement de dividende attrayant et il pourrait annoncer un programme de rachat d'actions lors des résultats au 3e trimestre. JPMorgan a relevé l'objectif de cours et a confirmé "overweight". L'activité Life Capital (ex-Admin Re) offre les plus grandes chances de croissance par acquisition.

HSBC a relevé l'objectif de cours de Zurich Insurance (-0,04%) et a confirmé "buy". L'assureur dispose toujours de fonds propres solides et les bénéfices devraient croître ces prochaines années. Le programme de réduction des coûts est en bonne voie.

Pour Swiss Life (+0,9%), HSBC a relevé l'objectif mais a confirmé "reduce". Le titre s'est mieux développé que prévu grâce à une amélioration des fonds propres, un relèvement des prévisions du consensus du marché et un dividende attrayant.

Swatch dans le rouge

Parmi les cycliques, JPMorgan a relevé l'objectif de cours de Lonza (-0,2%), anticipant une révision à la hausse des ambitions de la direction pour l'année en cours.

Les plus gros perdants du jour sont Swatch (-1,6%), Schindler (-1,1%) ainsi qu'Adecco et ABB (chacun -1%). Dufry (-0,4%) a cédé une partie des gains enregistrés la veille sur fond de rumeurs de changements sur le marché chinois des boutiques hors-taxe.

Sur le marché élargi, dormakaba (-0,4%) a annoncé une petite acquisition en Australie. Cham Paper Group (+3,1%) a lancé un avertissement positif sur les résultats du premier semestre. AMS a lâché 2,1%, après la finalisation de l'acquisition de l'américain Princeton Optronics.

ATS