Navigation

Le Valais doit assainir 120 buttes de tir

Les stands de tir doivent être assainis en Valais (photo d'illustration). KEYSTONE/ALEXANDRA WEY sda-ats
Ce contenu a été publié le 26 septembre 2019 - 14:50
(Keystone-ATS)

Plusieurs centaines de tonnes de plomb et autres métaux lourds se sont accumulés dans les buttes pare-balles des stands de tirs. Une menace pour les sols et les eaux. En Valais, 120 sites doivent encore être assainis.

En Valais, on recense au total 195 stands de tir non militaires et 230 buttes pare-balles. Depuis 2004, 31 buttes ont été assainies et 120 doivent encore l'être, indique l'Etat du Valais jeudi dans un communiqué.

Les autres, soit 79 buttes, sont en cours d'analyse ou "ne nécessitent pas d'assainissement", a précisé à Keystone-ATS le service valaisan de l'environnement (SEN). Pour les buttes à assainir, priorité a été donnée à celles situées en zone de protection des eaux.

Car les buttes pare-balles sont une menace pour les eaux de surface, les eaux souterraines mais aussi pour les sols agricoles. Elles doivent être excavées et les matériaux pollués évacués vers des décharges contrôlées ou des centres de traitement.

Aides cantonale et fédérale

Le canton estime le coût des futurs assainissements à "plus de 10 millions de francs". Les sociétés de tir, voire les communes en cas d'insolvabilité, devront payer.

Sous certaines conditions, le canton octroiera des indemnités jusqu'à 40% des frais au maximum. Le Confédération participera aux coûts via une subvention de 8000 francs par cible pour les installations de tir à 300 mètres et 40% des coûts imputables pour pour les autres types d'installation.

L'aide de la Confédération est accordée uniquement si aucune balle n'est tirée dans le sol après le 31 décembre 2020. Le canton prévient: les quelque 60 stands de tir qui souhaitent poursuivre leur activité devront être assainis avant ce délai puis s'équiper de systèmes de récupérateur pare-balles sans émission.

Le Conseil d'Etat a adopté et transmis au Grand Conseil un projet de décret de modification de la loi sur la protection de l'environnement. Il précise la répartition des coûts d'assainissement des stands de tir intercommunaux.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.