Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour protéger leur surface durant le gel qui a frappé en avril, les agriculteurs aspergeaient leurs vignes d'eau (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Les vignerons valaisans pourront couper leurs vins AOC avec 10% d'autres vins suisses. Cette mesure est exceptionnelle, le Conseil d’Etat n'autorise cette pratique qu'une année. Elle fait suite aux dégâts dus au gel de ce printemps.

Cette mesure s’applique exclusivement pour le Fendant AOC Valais et pour les vins rouges et rosés AOC Valais issus de pinot noir, gamay et chasselas du millésime 2017, indique jeudi le gouvernement dans un communiqué. Il a modifié l’ordonnance sur la vigne et le vin en ce sens.

Pour l’Interprofession de la Vigne et du Vin, à l'origine de cette mesure urgente, cette pratique permettra de réduire au maximum les effets négatifs sur la récolte à venir. Elle limitera aussi l’impact économique pour la branche, en particulier sur les marchés de la grande distribution.

Le Fendant AOC du Valais peut être coupé avec du vin AOC de Suisse issu de chasselas à concurrence de 10%. Les vins AOC du Valais issus majoritairement de pinot noir ou de gamay peuvent être coupés avec des vins AOC de Suisse de même couleur à concurrence de 10%. Ces cépages ont été les plus touchés par cet épisode de gel.

Ces coupages sont autorisés pour autant que le vin AOC de Suisse n’ait pas été élaboré en utilisant des morceaux de bois de chêne ni édulcoré à l’aide de moût de raisins, de moût de raisins concentré, de moût de raisins concentré rectifié ou de tout autre produit similaire, énumère-t-il. Le Conseil d’Etat refuse par contre le coupage pour tous les autres vins AOC Valais.

ATS