Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New York - Les administrateurs de Lehman Brothers ont porté plainte contre JPMorgan Chase. Ils accusent la banque américaine d'avoir illégalement soutiré des milliards de dollars à l'ex-banque d'affaires quelques jours avant sa faillite, la plus grande de l'histoire américaine.
Le texte précise notamment que "quatre jours avant que Lehman Brothers dépose son bilan, JPMorgan a saisi 8,6 milliards de dollars de collatéraux de liquidités, y compris 5 milliards de dollars en numéraire au cours de sa dernière journée d'activité".
Déposée devant un tribunal des faillites de New York, la plainte des administrateurs accuse le patron de JPMorgan Chase, Jamie Dimon, et d'autres hauts dirigeants de la banque d'avoir usé d'informations non publiques pour prendre avantage de Lehman alors que son état se dégradait, avec des conséquences "dévastatrices".
"Non seulement JPMorgan a pris à Lehman des milliards de dollars dont (la banque d'investissements en difficultés) avait besoin mais elle a aussi accéléré sa chute en lui refusant la possibilité d'un règlement plus ordonné" de créances, poursuit la plainte.
Le document accuse JPMorgan d'avoir menacé Lehman d'arrêter ses services de compensation, "vitaux pour l'activité de courtage de Lehman", affirmant que cette pression avait permis à JPMorgan d'exiger des accords unilatéraux très défavorables à Lehman du jour au lendemain. "JPMorgan s'est alors basée sur ses accords abusifs et invalides pour soutirer des milliards de dollars de collatéraux à Lehman avant sa faillite".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS